Point sur le community management/ rédaction web

Hello à tous!

J’ai décidé de vous écrire un article un peu plus personnel que d’habitude mais tout en restant dans l’univers professionnel bien sûr.

 

1. Présentation (à nouveau)

Quand j’ai suivi une formation de community manager à L’Ecole Française du Digital, je me suis rendue compte que j’étais vraiment passionnée par tout ce qui découle des nouvelles technologies en terme de communication notamment.

Et ma décision de me lancer en free-lance ne fut pas qu’un choix: même si j’aime l’idée d’être indépendante, c’est aussi une question d’adaptation au marché de l’emploi dans ce domaine.

Comme beaucoup d’emplois à Lyon, il y a énormément de concurrence et me lancer en free-lance tout en regardant les offres de salariés à côté, me permet de pouvoir me lancer tranquillement.

Mon dernier article (ici)  montre la spécificité d’être à son compte, être commercial, comptable notamment en plus de son métier de base.

J’ai décidé donc d’apprendre sur le tas à intégrer l’univers des community managers, rédacteurs web.

 

2. Le milieu de l’entreprise

Pour démarrer mon activité de CM, j’ai eu des expériences au sein d’une association mais aussi en tant qu’intervenante dans un atelier sur Instagram.

Mais aussi:

  • J’ai eu l’occasion de travailler dans un centre d’affaires pendant un an: le milieu des petites entreprises ne m’y ait pas étranger tellement j’ai touché à tout, y compris au niveau communication et commercial.
  • A plusieurs reprises, j’ai également travaillé au sein d’administrations publiques: bibliothèques, musées, impôts et je connais bien les problématiques qui sont liées à ces secteurs professionnels.
  • Enfin, oui je connais bien également le milieu associatif mais aussi la vente directe en ayant aussi travaillé à mon compte à cette époque.

C’est dire à quel point j’ai pu aborder le milieu professionnel par bien des aspects.

Je vous renvoie d’ailleurs à ma page dédiée à ce sujet.

Lire la suite « Point sur le community management/ rédaction web »

Publicités

Les atouts et difficultés du community manager ainsi que du free lance

Cet article traitera non pas du community management en lui-même mais du métier ainsi que le fait d’être à son compte.

 

1. Community manager, un métier hors du commun

1.1 Les bons côtés:

  • Personnellement, ce que j’aime le plus dans ce métier c’est la création, créer quelque chose même virtuellement est extrêmement glorifiant pour moi, surtout si cela peut aider une entreprise ou une personne à se faire connaître.
  • L’autre point positif pour moi, est l’aspect humain. Nous avons beau travailler derrière un ordinateur, nous nous adressons à des humains dans nos contenus et pas à de simples consommateurs. (Voir mon article précédent sur la création de contenus efficaces).

1.2. Les mauvais côtés

  • Le community management est comme bon nombre de professions, extrêmement concurrentiel. Faire sa propre expérience et réussir à trouver ce qui va nous permettre de nous démarquer, demande du temps et du travail. A titre personnel, je suis suivie par une coach professionnel aussi bien pour l’aspect CM que free lance.
  • Que l’on travaille dans une entreprise ou bien dans une agence ou encore en indépendant, le community manager est le représentant de la communication numérique d’une société.  Il est important de s’accorder avec vos clients afin de pouvoir réaliser votre travail au mieux. La compétence ne suffit pas, le « feeling » est important.

Lire la suite « Les atouts et difficultés du community manager ainsi que du free lance »

Pourquoi le community management change complètement le marketing

L’une des premières choses que j’ai appris en formation est que le community management change complètement les techniques de vente (le marketing)

 

1. S’adresser à un humain

L’un de mes articles précédent parlait de comment réaliser des publications efficaces (lien ici).

Et j’avais cité les exemples de « Souhaiter un bon dimanche », « demander l’avis de sa communauté » notamment.

En réalisant ce type de post, on retrouve un dialogue entre humains (Humans to Humans).

Ce qui n’était pas le cas avec la publicité radio, télé qui s’axait davantage sur le rapport producteur/distributeur, consommateur.

En effet, même si ce type de publicité existe et fonctionne encore parfois, l’être humain est surstimulé par les publicités classiques, on en retrouve même avant les vidéos youtube notamment.

Ce qui signifie que le consommateur est presque immunisé par les publicités traditionnelles.

De plus, il y a de plus en plus des analyses de publicité et des techniques de vente conventionnelle.

 

2. Axer sa communication sur de l’éthique

Un autre avantage du community management: revenir à des valeurs humanistes.

Des # liés à de l’écologie, à du féminisme par exemple sont très efficaces sur Instagram ou Twitter.

Au contraire, si votre campagne de publicité ne l’est pas, vous aurez très vite un bad buzz, ce qui peut obliger les entreprises à s’excuser et rectifier le tir.

Le fait d’avoir un community manager qui répond et modère les commentaires, facilite la compréhension de l’internaute puisqu’il est écouté et que sa demande est prise en compte (voir l’article précédent).

 

Lire la suite « Pourquoi le community management change complètement le marketing »

Comment renouveler sa créativité

Un community manager doit être capable de renouveler sa créativité en cas de panne d’inspiration.

Voici quelques outils et astuces pour vos publications sur les réseaux sociaux.

 

1. Le calendrier marronnier

Avez-vous entendu parler des « journées mondiales ou internationales de.. ».

Toutes ces dates sont trouvables via le calendrier marronnier.

Voici un lien où vous pouvez en trouver un ici.

Concrètement, par exemple, ça signifie faire une publication sur la journée mondiale du chat par exemple.

Et si votre entreprise a en plus un lien quelconque avec la nature et les animaux, cela correspondra bien à votre politique éditoriale.

 

2. Définir à l’avance un programme d’une semaine type

Dans mon premier article sur le métier de community manager ici, je vous parle de programmation des publications.

Dans l’idéal , une sur deux de votre contenu sur Instagram, Facebook, Twitter doit être prévu à l’avance.

C’est particulièrement valable le week-end si vous ne bossez pas.

Exemple d’une semaine type et sur comment vous pouvez vous composer une grille du contenu:

  • #MondayMotivation qui consiste à souhaiter une bonne semaine ou un bon courage à votre communauté.

Vous pouvez mettre une photo de sport, de révision, un ordinateur avec une dose de légèreté et amusement pour encourager votre audience à appréhender la semaine.

  • #Mardiconseil. Il s’agit de proposer des astuces, des tips pour améliorer le quotidien de vos lecteurs.

Vous pouvez mettre un tuto de quelque chose, un bon plan en rapport avec les valeurs de votre entreprise: santé, économie, bien-être, décoration….

  • Mercredi: le jour des enfants. Le mercredi est synonyme de coupure dans la semaine, particulièrement pour nos petites têtes blondes.

L’occasion de parler d’éducation, de jeux, de goûter  ou encore de sorties cinéma, de soldes dans un autre genre….

Lire la suite « Comment renouveler sa créativité »

Comment susciter des interactions sur vos publications

La question se pose: comment réaliser une bonne publication?

Car en tant que community manager, ce sont les interactions (like, commentaire, partages…) qui vous permettront de savoir si votre travail a suscité de bons résultats.

 

1. Définir les valeurs de votre marque

Dans un premier temps, le community manager doit savoir ce que votre entreprise souhaite véhiculer comme image.

Exemple: vous vendez du chocolat. Vous pouvez jouer la carte du plaisir gustatif ainsi que du bien-être.

Cela signifie concrètement proposer des recettes de cuisine contenant votre chocolat ou encore partager des articles vantant les vertus du chocolat noir pour la santé.

 

2. Le storytelling

Votre entreprise a forcément un historique, des êtres humains qui l’ont crée dans un but précis.

Exemple: Votre entreprise de chocolat a été crée par un suisse ayant vécu près d’une fabrique artisanale de cacao.

Installé en France, il a décidé de proposer à ses clients, des produits au savoir faire des Alpes.

Lire la suite « Comment susciter des interactions sur vos publications »

L’art de la modération

Un des défis des réseaux sociaux est de savoir répondre aux commentaires des utilisateurs. Surtout s’il s’agit des critiques négatives.

 

Je vous donne quelques petites astuces à ce sujet.

 

1. Rester dans la cordialité et l’humilité

Cela paraît assez évident mais l’idée est d’être poli dans un premier temps lorsque l’on répond à un utilisateur: « Bonjour… ». Ensuite,  de lui montrer que son avis a été pris en compte: « Nous avons bien reçu votre demande. » ou « Merci pour votre avis qui sera pris en compte » par exemple.

 

2. Reposter les fans de votre page Twitter ou Instagram et qui vous taguent

Lorsqu’un utilisateur a aimé votre travail ou entreprise et qu’il l’affiche sur les réseaux sociaux en vous taguant ou citant, il est vraiment apprécié de le reposter en retour.

Cela montre à ce dernier que son post a été vu et aimé (le petit coeur sur ce post est de mise). Quant à vos autres followers (personnes qui vous suivent), ils auront une confirmation de la qualité de ce que vous faites.

Par conséquent, on retweete si c’est twitter ou on télécharge l’application repost pour Instagram afin de pouvoir copier l’image et la citer.

 

Lire la suite « L’art de la modération »

Quelques conseils de rédaction web

La rédaction web est un vrai métier.

Son objectif est d’ écrire un article de façon à ce qu’il soit pertinent, efficace, notamment en ce qui concerne le SEO (Search Engine Optimization) et par conséquent bien référencé par Google.

Je vous propose dans cet article de vous apporter quelques notions liées à la rédaction web.

 

A- Préambule: définition du SEO:

D’après le site Infowebmaster, ce terme équivaut en français au référencement.

En effet, avoir un texte et des photos optimisés  fera en sorte que votre site ou blog apparaissent dans les résultats de recherche les plus hauts et donc vous apporter des visiteurs.

En matière de référencement, il peut être naturel, c’est à dire sans payer des adwords (mots clés publicitaires) à Google ou sponsorisé, c’est à dire que l’on paye le moteur de recherche pour apparaître dans les premiers résultats.

 

1- Un article de 300 mots en moyenne

La durée idéale que ce soit pour un blog ou bien pour un site est de 300 mots.

Cela permet que votre article soit suffisamment complet pour donner envie d’être lu et pas trop long, ce qui peut décourager le lecteur.

Il faut savoir que la navigation lors de la lecture d’un article relève souvent d’un survol, c’est à dire parcourir la page en cherchant les informations que l’utilisateur souhaite trouver.

Lire la suite « Quelques conseils de rédaction web »