Les différentes étapes de la rédaction web

J’ai eu l’occasion dans un article précédent, de vous donner quelques conseils concernant la rédaction web.

Je profite de cet article pour vous en dire un peu plus.

 

1- Une des premières phases: la recherche:

Quand on vous demande d’écrire sur un sujet, l’important est d’effectuer quelques recherches afin de pouvoir le cerner.

L’outil privilégié est évidemment Internet et les moteurs de recherche.

A partir de ce que l’on vous demande d’écrire, soit vous vous servez de ces sources pour apporter des connaissances soit vous avez suffisamment d’éléments de base et dans ce cas là, vous allez reformuler. En sachant qu’en règle générale, on fait les deux.

 

2- 2ème étape: synthèse et structuration

Comme pour n’importe quel texte, il est important de connaître les idées principales et de savoir comment vous allez rédiger un plan.

Et comme l’idéal est de réaliser un article de plus de 300 mots mais sans en écrire beaucoup trop, mieux vaut réfléchir à ce qui va être plus important.

Lire la suite « Les différentes étapes de la rédaction web »

Publicités

Quelques conseils de rédaction web

La rédaction web est un vrai métier.

Son objectif est d’ écrire un article de façon à ce qu’il soit pertinent, efficace, notamment en ce qui concerne le SEO (Search Engine Optimization) et par conséquent bien référencé par Google.

Je vous propose dans cet article de vous apporter quelques notions liées à la rédaction web.

 

A- Préambule: définition du SEO:

D’après le site Infowebmaster, ce terme équivaut en français au référencement.

En effet, avoir un texte et des photos optimisés  fera en sorte que votre site ou blog apparaissent dans les résultats de recherche les plus hauts et donc vous apporter des visiteurs.

En matière de référencement, il peut être naturel, c’est à dire sans payer des adwords (mots clés publicitaires) à Google ou sponsorisé, c’est à dire que l’on paye le moteur de recherche pour apparaître dans les premiers résultats.

 

1- Un article de 300 mots en moyenne

La durée idéale que ce soit pour un blog ou bien pour un site est de 300 mots.

Cela permet que votre article soit suffisamment complet pour donner envie d’être lu et pas trop long, ce qui peut décourager le lecteur.

Il faut savoir que la navigation lors de la lecture d’un article relève souvent d’un survol, c’est à dire parcourir la page en cherchant les informations que l’utilisateur souhaite trouver.

Lire la suite « Quelques conseils de rédaction web »

La relation avec les influenceurs

Quand on est une entreprise, particulièrement de B to C, se pose actuellement la question des influenceurs.

1. Définition de l’influenceur

Selon le site Définitions Marketing , « un influenceur est un individu qui par son statut, sa position ou son exposition médiatique peut influencer les comportements de consommation dans un univers donné. Ce pouvoir ou cette influence potentielle sur la consommation justifie le fait que les marques et organisations cherchent à toucher ou à collaborer plus ou moins directement avec les influenceurs dans le cadre d’actions et dispositifs marketing spécifiques ».

Pour résumer, un influenceur, a par son nombre d’abonnés et sa qualité de contenu sur Instagram, Youtube, Facebook, Twitter notamment mais ça peut aussi concerner son nombre de vues sur son blog, une influence sur les choix de consommation.

Et effectivement, quand on propose un produit et un service, cela peut être vraiment intéressant de faire un partenariat avec ce dernier.

 

 

2. Comment choisir le bon influenceur?

– Bien regarder le blog, les réseaux sociaux de celui-ci. En effet, si vous vendez des cosmétiques, ne demandez pas à un youtubeur de jeux vidéos par exemple.

– Ne pas se focaliser uniquement sur le nombre de « followers ». Avoir un grand nombre d’abonnés c’est un chose mais il faut aussi regarder les intéractions qu’il entretient avec sa communauté: les commentaires, les likes, les partages…  C’est autre indicateur qui prouve que son audience lui fait confiance.

– L’intérêt des « nano-influenceurs », c’est à dire moins de plusieurs milliers d’abonnés sur leurs réseaux sociaux . C’est important en termes d’image de ne pas proposer uniquement ses produits à des « gros » du web.

Lire la suite « La relation avec les influenceurs »

Bienvenue!

Bienvenue à tous!

Si vous êtes sur ce blog, c’est que vous vous intéressez au community management.

Je vous laisse lire ces quelques lignes afin d’en savoir plus.

1. Le community management

Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises ont des comptes sur les réseaux sociaux, à minima sur Facebook.

Et le community manager va s’occuper de faire vivre ces comptes en créant divers contenus.

Le but est, particulièrement pour le B to C  de parler des valeurs de la marque afin que votre client ou prospect se sente en communauté avec votre entreprise et les autres clients.

 

2. Les réseaux sociaux mais pas seulement

Le travail du CM peut aussi se composer d’achats de publicité sur Facebook ou Instagram notamment afin de mettre une publication en valeur, de surveiller l’e-reputation de votre entreprise ou encore parfois de rédiger des articles pour votre blog ou site web.  Sans oublier la modération des réseaux sociaux.

 

3. Prise de contact

Quelque soit votre domaine d’expertise, il est tout à fait possible de travailler avec moi, Isabelle Poitou.

Je suis community manager free-lance mais cherche également un travail de salarié, pour résumer, je saisis les opportunités comme elles m’arrivent.

Voici mon adresse email: isabelle.poitou@yahoo.fr. Vous pouvez m’écrire pour avoir plus d’informations sur le métier ou me demander un devis.

Ce blog est en construction mais vous en saurez plus au fur et à mesure de la rédaction de mes pages et mes articles.

Voici le lien de la page Facebook de ce blog: https://www.facebook.com/Le-community-management-par-Isabelle-Poitou-285950552034812/?modal=admin_todo_tour.

Au plaisir de vous retrouver chers lecteurs!