La question de la sécurité sur Internet

Chers lecteurs,

Qui dit réseaux sociaux, se pose la question des données personnelles sur Internet.

Et même si je ne suis pas une experte sur le sujet, il est important pour moi de vous apporter mon opinion.

 

1-Community Management et Story Telling

Les réseaux sociaux, le blog, les vidéos Youtube…., tous les nouveaux types de contenu sur Internet sont un nouveau mode de narration et de création.

On propose à nos followers de nous suivre car ils apprécient notre histoire, notre valeur…, ce qui constitue le story telling.

Voir mon article sur le story telling ici.

Mais Internet a introduit de nouvelles problématiques liées aux données: l’e-reputation, ce que je vous propose, afin de savoir ce que pensent les autres médias de votre entreprise mais aussi ce que vous avez pu écrire en tant que membres de cette entreprise sur les réseaux sociaux et Internet en général.

Et si vous avez des éléments qui contredisent vos valeurs et disponibles sur Internet, cela peut poser problème.

C’est aussi le rôle du community manager de faire attention à ce genre de détails.

Ces nouvelles questions sur l’image ont évidemment leur inconvénient, à savoir la trace écrite mais aussi permettent de garantir aux consommateurs, une lisibilité qui n’était pas possible auparavant concernant le milieu professionnel.

Lire la suite « La question de la sécurité sur Internet »

Publicités

L’intérêt pour une entreprise B to B d’être présente sur les réseaux sociaux

 

En tant que community manager, on me dit régulièrement qu’une entreprise qui propose des services aux professionnels ( B to B) n’a pas besoin d’être présente sur les réseaux sociaux.

 

Or, si effectivement, il apparaît plus évident pour une société qui propose un bien ou service aux particuliers (B to C)il est aussi bien vu et possible d’agrandir sa clientèle grâce aux réseaux sociaux.

 

1. Linked In, le réseau social professionnel:

Ce dernier vient déjà contredire cette idée reçue.

Le premier point est qu’une entreprise est composée d’individus et ces derniers sont au moins à titre individuels ou via une page société sur Linked In.

Les pratiques de recrutement mais aussi de recherches de structures partenaires ou clients ont bien changé: si un bon site web et bien référencé est primordial, de plus en plus de professionnels effectuent leur recherche via ce réseau social.

Et on peut aussi l’utiliser pour rediriger vers le site web en ajoutant l’url sur sa page entreprise Linked In.

D’ailleurs, d’après un article de « Neoptimal » sur le sujet65% des entreprises B to B ont au moins gagné un client en 2015 grâce à ce dernier.

Pour résumer, on peut voir celui-ci comme un sorte d’annuaire ou de référenceurs d’entreprises, c’est pourquoi alimenter sa page sur Linked In avec une publication par jour quand on est dans le B to B peut être très intéressant.

 

2. Twitter, là où se trouve les « experts »:

Twitter est le second réseau social professionnel, idéal pour montrer qu’on maîtrise son sujet et attirer les journalistes et experts d’un domaine.

Toujours d’après ce même article85% des entreprises B to B sont sur Twitter.

Réaliser des tweets (entre un et deux par jour) pour parler de son domaine d’activité: Scoop It et Pinterest peuvent vous aider à sélectionner les articles qui vous intéressent en rapport avec son secteur.

Lire la suite « L’intérêt pour une entreprise B to B d’être présente sur les réseaux sociaux »

Pourquoi le community management change complètement le marketing

L’une des premières choses que j’ai appris en formation est que le community management change complètement les techniques de vente (le marketing)

 

1. S’adresser à un humain

L’un de mes articles précédent parlait de comment réaliser des publications efficaces (lien ici).

Et j’avais cité les exemples de « Souhaiter un bon dimanche », « demander l’avis de sa communauté » notamment.

En réalisant ce type de post, on retrouve un dialogue entre humains (Humans to Humans).

Ce qui n’était pas le cas avec la publicité radio, télé qui s’axait davantage sur le rapport producteur/distributeur, consommateur.

En effet, même si ce type de publicité existe et fonctionne encore parfois, l’être humain est surstimulé par les publicités classiques, on en retrouve même avant les vidéos youtube notamment.

Ce qui signifie que le consommateur est presque immunisé par les publicités traditionnelles.

De plus, il y a de plus en plus des analyses de publicité et des techniques de vente conventionnelle.

 

2. Axer sa communication sur de l’éthique

Un autre avantage du community management: revenir à des valeurs humanistes.

Des # liés à de l’écologie, à du féminisme par exemple sont très efficaces sur Instagram ou Twitter.

Au contraire, si votre campagne de publicité ne l’est pas, vous aurez très vite un bad buzz, ce qui peut obliger les entreprises à s’excuser et rectifier le tir.

Le fait d’avoir un community manager qui répond et modère les commentaires, facilite la compréhension de l’internaute puisqu’il est écouté et que sa demande est prise en compte (voir l’article précédent).

 

Lire la suite « Pourquoi le community management change complètement le marketing »

Bienvenue!

Bienvenue à tous!

Si vous êtes sur ce blog, c’est que vous vous intéressez au community management.

Je vous laisse lire ces quelques lignes afin d’en savoir plus.

1. Le community management

Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises ont des comptes sur les réseaux sociaux, à minima sur Facebook.

Et le community manager va s’occuper de faire vivre ces comptes en créant divers contenus.

Le but est, particulièrement pour le B to C  de parler des valeurs de la marque afin que votre client ou prospect se sente en communauté avec votre entreprise et les autres clients.

 

2. Les réseaux sociaux mais pas seulement

Le travail du CM peut aussi se composer d’achats de publicité sur Facebook ou Instagram notamment afin de mettre une publication en valeur, de surveiller l’e-reputation de votre entreprise ou encore parfois de rédiger des articles pour votre blog ou site web.  Sans oublier la modération des réseaux sociaux.

 

3. Prise de contact

Quelque soit votre domaine d’expertise, il est tout à fait possible de travailler avec moi, Isabelle Poitou.

Je suis community manager free-lance mais cherche également un travail de salarié, pour résumer, je saisis les opportunités comme elles m’arrivent.

Voici mon adresse email: isabelle.poitou@yahoo.fr. Vous pouvez m’écrire pour avoir plus d’informations sur le métier ou me demander un devis.

Ce blog est en construction mais vous en saurez plus au fur et à mesure de la rédaction de mes pages et mes articles.

Voici le lien de la page Facebook de ce blog: https://www.facebook.com/Le-community-management-par-Isabelle-Poitou-285950552034812/?modal=admin_todo_tour.

Au plaisir de vous retrouver chers lecteurs!