Community management, Numérique

L’importance du reporting

Chers digital lovers,

Un community manager doit faire un point chaque mois de tout le travail qu’il a effectué sur les réseaux sociaux.

 

1- Des statistiques sur Hootsuite et/ou Facebook, Twitter, Instagram:

A- Définition du mot reporting:

On réalise ce qu’on appelle un reporting (« Dans le cadre du marketing, le reporting peut également être le fait pour un cadre marketing de rendre compte de ses performances ou actions.

Le terme de reporting est également utilisé pour désigner les interfaces et tableaux de bord permettant de mesurer le résultat des actions et campagnes marketing. » Source: Définition marketing.com) à partir essentiellement de statistiques que l’on peut trouver sur Hootsuite (outil de programmation de publications sur les réseaux sociaux) ou bien directement sur les réseaux sociaux concernés, Facebook, Instagram, Twitter…

 

B- Ce que donne les statistiques comme informations:

A partir de Hootsuite, vous pouvez avoir les statistiques de votre travail par réseau social d’un mois à l’autre.

Vous pouvez effectivement avoir un certain nombre de données (sur Hootsuite et les réseaux sociaux directement):

  • Le nombre d’impressions ou bien le nombre de fois où votre publication a été vue dans le fil d’actualité d’un réseau social.
  • La portée correspond au nombre de personnes qui ont vu cette publication.
  • L’engagement au sens large (aimer une publication, la commenter, la partager, cliquer sur un lien). Les différentes actions peuvent être avoir des statistiques détaillées (taux de clic, nombre de j’aime, de commentaires, de partages…)
  • On peut également savoir qui est notre cible principale (plutôt un homme par exemple, entre 30 et 40 ans, qui regardent plutôt les publications vers midi par exemple).
  • On peut savoir quelles sont les publications qui ont été le plus vues, ont le plus engagés etc…

Les statistiques sont extrêmement précises et complètes, certaines informations sont d’ailleurs visibles sur votre page ou compte directement (le temps que vous mettez à répondre à un message par exemple).

Lire la suite « L’importance du reporting »

Community management

Le community management par Isabelle Poitou a un an!

 

Chers digital lovers,

Je suis ravie de vous retrouver pour vous parler de cette première année en tant que micro-entrepreneuse et freelance.

 

1- Le bilan:

Cette année a été incroyable dans le sens où mon activité s’est développée: j’ai des clients , j’ai eu l’occasion de collaborer sur des projets divers et enrichissants et je sens une augmentation de visibilité de par notamment mes réseaux sociaux.

J’avais d’ailleurs eu le plaisir d’animer en ce début d’année un atelier sur « Comment construire une communauté sur Instagram »(vous pouvez en savoir plus sur mon portfolio ici). Une expérience qui m’a permis de développer de nouvelles compétences.

 

2- Les objectifs et valeurs de cette entreprise:

Mon entreprise a toujours eu pour but d’aider les autres sociétés et ce, quelque soit leur taille ou leur business, de faire comprendre la communication numérique : ce que cela implique en terme de marketing, de communication et comment cela aide à faire vivre une activité.

Bien que je n’ai pas encore abordé tous les sujets autour de ces thématiques, j’ai pu aborder un certain nombre de notions.

Je vous invite à lire cet article qui parle de mes valeurs professionnelles ici.

Lire la suite « Le community management par Isabelle Poitou a un an! »

Community management

La communication, une question superficielle?

Chers digital lovers,

Pour poursuivre encore sur la question d’engager un professionnel de la communication numérique ( voir un article précédent), je vous explique en plusieurs points en quoi il est important de faire appel à un prestataire extérieur pour ce travail.

La communication paraît encore aujourd’hui être un domaine professionnel bonus, pas important. Cela paraît donc pas essentiel de prévoir un budget pour cette question.

 

1- La communication essentielle pour démarrer et faire décoller un commerce:

A- Création de l’entreprise et financement participatif:

Dès la création d’une entreprise, au moment même où par exemple, on veut faire appel à un financement participatif (par des plateformes comme Kiss Kiss Bank Bank ou Ulule), la communication joue un rôle clé.

Car oui vos premières aides financières viendront de vos proches puis d’un cercle plus étendu (les amis d’amis etc…) mais à partir du moment où vous souhaitez atteindre des personnes qui ne vous connaissent pas, il faut pouvoir communiquer.

Et cela sera le cas à chaque fois que vous vous lancerez dans ce genre de projets , que vous débutiez votre boîte ou non.

Réaliser des publications sur cette campagne de financement de manière régulière (au moins sur un réseau social) peut contribuer à vous faire avancer dans votre collecte et  à trouver vos potentiels nouveaux clients. Les personnes ayant contribuées à cette dernière auront envie de tester votre entreprise.

 

B-Faire décoller votre société:

ça y est, votre société est crée! Il vous faut trouver vos premiers clients ou en tout cas, anticiper les périodes où le bouche oreille ne suffira plus.

Animer un voire plusieurs réseaux sociaux de façon régulière vous aidera à vous faire découvrir, à connaître votre univers et vos valeurs.

Demander à vos clients contents de vous noter sur Google aidera votre site web à être mieux référencé.

Plus vous aurez une image de marque, plus votre structure paraîtra incontournable dans son domaine.

Faire du bon travail est primordial pour faire fonctionner une boîte, le faire savoir est l’étape suivante pour que votre travail soit connu d’un plus grand nombre.

 

C- Pourquoi faire appel à un professionnel?

Un entrepreneur qui débute touche à tous les domaines de son activité, la communication compris.

Et c’est tout à fait normal de ne pas avoir de moyens au début de ne pouvoir employer quelqu’un.

Cependant, tout le monde n’a pas la fibre communicante.

Certaines personnes peuvent arriver à bien se vendre, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde et engager un free-lance dans ce cas de figure permet de réussir à se faire connaître grâce à quelqu’un qui sait faire.

De plus, l’entrepreneur reste maître de son image, il ne fait que de donner des directives au community manager dans un premier temps.

 

Lire la suite « La communication, une question superficielle? »

Community management

Le community management pendant l’été

Comment continuer à publier sur vos réseaux sociaux pendant l’été alors que pendant cette période, pendant le mois d’août surtout, l’activité est ralentie?

1-Cas 1: vous êtes une entreprise de médias (type site web)

-Stratégie 1: préparer un best of de vos meilleurs articles de l’année

En effet, pendant la période estivale, vous pouvez proposer à votre communauté de redécouvrir certains de vos temps forts de l’année, voire remettre au goût du jour ceux qui ont pu passer inaperçus.

-Stratégie 2: créer un « programme » de publications spécial été

Le mois de juillet et août vous permettent d’aborder des sujets plus légers, farnientes. Exemple: vos lectures que vous pouvez apporter sur la plage.

Il y a aussi le côté saga qui fonctionne bien dans la presse papier ou radio. Exemple: l’histoire d’une grande marque appréciée des français chaque mardi.

 

2- Cas 2: vous êtes une société locale, un commerce (type boutique)

-Stratégie 1: zoom sur les sujets relatifs aux vacances (préparatifs, route, plage…)

En tant qu’individus, nous avons tous passé des vacances en famille au moins une fois dans notre vie et nous connaissons tous les étapes toutes plus ou moins caractéristiques: l’organisation, le trajet sur la route, les moments passés sur la plage et selon votre activité, vous pouvez broder autour de ça.

Exemple: relayer des articles parlant de la biologie marine, parler d’un partenaire qui vend des glaces artisanales, le fameux casse-croûte que l’on mange sur le trajet etc…

Lire la suite « Le community management pendant l’été »

Community management

Le community management par Isabelle Poitou revient….

Chers lecteurs et digital lovers,

Je vous présente toutes mes excuses pour cette longue absence, j’ai été prise par différents projets professionnels.

 

1-La rentrée:

Septembre n’est plus synonyme de rentrée scolaire quand on est dans le monde professionnel.

Par contre, la période estivale se termine et l’on reprend son activité à une intensité plus importante.

J’espère pouvoir vous présenter mes projets cet automne.

 

2- Mises à jour de mes profils professionnels:

Mon début d’été a été ponctuée de diverses expériences et je pense mettre à jour mes différents profils professionnels afin de pouvoir vous en parler, d’ici la fin du mois d’août normalement.

 

3-En attendant:

Pour celles et ceux qui liront ces lignes, sachez qu’il est toujours possible de me contacter par email isabelle.poitou@yahoo.fr,  par Linked in, ma page Facebook et mon compte Instagram.

Je reste à votre disposition pour toutes demandes ou renseignements et je réponds aux emails assez rapidement.

 

4-Conclusion:

Malgré cette absence, mon activité de free-lance est toujours présente. Et savoir gérer ses réseaux sociaux, rédiger pour son blog ou site ou encore connaître son image sur Internet demeure toujours un enjeu important quelque soit la taille ou l’activité de votre entreprise.

 

Community management

Quelques conseils pour l’accueil d’un CM free-lance en entreprise

Quand on fait appel à un professionnel extérieur quelqu’il soit, on peut se poser des questions sur comment l’intégration de cette personne va avoir un impact sur la structure.

 

1- La présentation

Lors de l’entretien de départ, le gérant de l’entreprise (ou le recruteur qui le représente) a discuté avec le free-lance.

Des missions ont été décidées, avec un emploi du temps et un tarif.

Il est important lorsqu’on engage ce type de personnes de bien l’introduire auprès des membres de l’entreprise.

Cela peut paraître évident mais cela reste essentiel.

L’idée est de présenter le free-lance en expliquant sa mission de manière suffisamment précise pour que chaque salarié puisse comprendre la raison de sa présence.

L’exception sera si le prestataire externe n’aura besoin d’être contact qu’avec le gérant lui-même.

 

2- Aide à la collaboration au sein d’un même service

Dans le cas des réseaux sociaux mais cela peut être aussi n’importe quel service, il peut y avoir des personnes qui s’en chargent déjà même si cela reste de manière ponctuelle.

L’objectif est que ces personnes ne ressentent pas la présence de ce free-lance comme une menace mais comme un moyen d’avancer ensemble vers un but commun: faire progresser l’entreprise dans cet objectif précis.

Pour cela, l’idéal est de se servir de ce qui existe déjà, du fonctionnement de la structure sur les réseaux sociaux tout en utilisant également les nouvelles idées qu’apportent le nouveau venu. Et d’investir en plus du free-lance, les personnes de départ qui s’en occupaient.

Chaque membre a une tâche précise et apporte sa part.

Faire appel à un quelqu’un d’externe signifie qu’on engage une certaine expertise de celui-ci et que son regard extérieur peut aider à cette progression.

Pour résumer, il faut énormément discuter via des réunions de travail et  préparer des documents/outils.

Lire la suite « Quelques conseils pour l’accueil d’un CM free-lance en entreprise »