Community management

Des choses auxquelles il faut penser quand on ouvre des comptes sur les réseaux sociaux

 

Chers digital lovers,

Voici une liste de quelques petites choses à faire quand on décide de créer un compte sur les réseaux sociaux.

 

1-Mettre les liens de vos réseaux sociaux sur votre site web:

Lorsque vous créez des comptes sur Facebook, Instagram, Twitter etc…, il faut les mettre sur votre site web.

Si vos clients se rendent sur votre site, ils ne feront parti de votre communauté que si vous leur indiquez les liens vers ces comptes.

Ces derniers peuvent leur être suggérés s’ils sont eux aussi sur les réseaux sociaux mais ça peut prendre plus de temps et il faut que vos pages/comptes démarrent.

 

2- Faire tourner les comptes et aimer ceux de votre entreprise:

Quelque ce soit ce que vous lancez, le premier cercle de votre communauté sera vos proches, les membres de votre entreprise, vos partenaires etc…

Par conséquent,  il est bon de demander à vos employés/collègues d’aimer la page qui vient d’être créer et de la partager auprès de leur proches, on peut inviter à aimer une page sur Facebook par exemple.

Vous pouvez pour les autres réseaux, vous les envoyer par messenger par exemple.

C’est important que ces différents comptes puissent exister et pour cela, il faut que vos proches, partenaires etc… montrent leur soutien en s’abonnant, suivant.

 

3-Avoir des visuels adaptés aux différents réseaux sociaux:

Il n’y a rien de pire qu’une photo ou un visuel coupé car ne correspond qu’à un seul format sur un seul réseau social.

Si vous souhaitez qu’un même visuel soit partagé sur plusieurs réseaux sociaux, vous devez l’adapter aux différents formats.

Canva est un parfait outil pour cela (voir article précédent) et Hootsuite vous indique lorsque le format n’est adapté ou vous pouvez le voir en aperçu.

 

4-Bien annoncer vos participations d’événements :

L’une des dernières spécificités de Facebook est de pouvoir créer des événements.

Lorsque vous connaissez la date, il est important de créer cette page événement et de la relayer sur votre page Facebook, voire de la mettre en lien sur votre bio de compte Instagram.

Vous ajouterez ainsi des photos au fur et à mesure que vous avez les informations (lieux, invités, heures, conditions de participations) et finirait par des rappels une semaine, deux jours puis un jour avant.

Cela fait partie aussi des prestations que je peux vous proposer (gérer une page Facebook d’événement).

Autre petit conseil: on ne peut garantir que 100% des participants ou intéressés viendront. Pour cela, vous pouvez faire appel à des sites comme eventbrite ou meet-up pour que les gens s’inscrivent. Vous aurez ainsi une idée plus précise du nombre de personnes qui seront réellement présentes.

 

5- Programmer sur une ou deux semaines plutôt que sur un mois entier:

Programmer sur un mois entier n’est pas forcément une mauvaise idée en soi.

Mais je trouve ça plus efficace de programmer sur une ou deux semaines afin de pouvoir ajouter/modifier des éléments ( actualités, changer la rédaction etc….)

 

6-Conclusion:

Il est évident que s’occuper de réseaux sociaux, c’est énormément de boulot, il faut du temps pour la rédaction, le contenu éditorial, le visuel etc… Et encore, on peut toujours faire plus.

 

Quelles sont les choses à ne pas oublier quand on a des comptes sur les réseaux sociaux selon vous?

N’hésitez pas à me contacter, je fais des devis sur commande à isabelle.poitou@yahoo.fr mais vous pouvez aussi me contacter via le formulaire de contact là et ma page Facebook.

Voici la page où je recense toutes mes prestations que j’adapte de manière personnalisée à votre demande et votre activité ici.

 

 

 

 

 

 

 

Community management

Quelques conseils pour l’accueil d’un CM free-lance en entreprise

Quand on fait appel à un professionnel extérieur quelqu’il soit, on peut se poser des questions sur comment l’intégration de cette personne va avoir un impact sur la structure.

 

1- La présentation

Lors de l’entretien de départ, le gérant de l’entreprise (ou le recruteur qui le représente) a discuté avec le free-lance.

Des missions ont été décidées, avec un emploi du temps et un tarif.

Il est important lorsqu’on engage ce type de personnes de bien l’introduire auprès des membres de l’entreprise.

Cela peut paraître évident mais cela reste essentiel.

L’idée est de présenter le free-lance en expliquant sa mission de manière suffisamment précise pour que chaque salarié puisse comprendre la raison de sa présence.

L’exception sera si le prestataire externe n’aura besoin d’être contact qu’avec le gérant lui-même.

 

2- Aide à la collaboration au sein d’un même service

Dans le cas des réseaux sociaux mais cela peut être aussi n’importe quel service, il peut y avoir des personnes qui s’en chargent déjà même si cela reste de manière ponctuelle.

L’objectif est que ces personnes ne ressentent pas la présence de ce free-lance comme une menace mais comme un moyen d’avancer ensemble vers un but commun: faire progresser l’entreprise dans cet objectif précis.

Pour cela, l’idéal est de se servir de ce qui existe déjà, du fonctionnement de la structure sur les réseaux sociaux tout en utilisant également les nouvelles idées qu’apportent le nouveau venu. Et d’investir en plus du free-lance, les personnes de départ qui s’en occupaient.

Chaque membre a une tâche précise et apporte sa part.

Faire appel à un quelqu’un d’externe signifie qu’on engage une certaine expertise de celui-ci et que son regard extérieur peut aider à cette progression.

Pour résumer, il faut énormément discuter via des réunions de travail et  préparer des documents/outils.

Lire la suite « Quelques conseils pour l’accueil d’un CM free-lance en entreprise »